Vous êtes ici : Accueil > Espace Formation > Ressources didactiques > Histoire-Géographie > Géoconfluences : lettre d’information n° 79
Publié : 2 décembre 2011

Géoconfluences : lettre d’information n° 79

Nos nouveautés

Dans le cadre du dossier La France, des territoires en mutation

L’Euro 2016, révélateur des enjeux de l’aménagement des grands stades en France, un article proposé par Stéphane Merle (chercheur associé à ISTHME / Université de Saint-Etienne, UMR 5600 EVS)

Dans le cadre de la candidature à l’organisation de l’Euro 2016 de football en France, des projets de grands stades fleurissent, ex nihilo ou à partir d’anciens stades rénovés, dans la majorité des grandes agglomérations françaises. Ils s’inscrivent dans deux grandes tendances, tantôt d’affirmation du pouvoir des grands clubs par des projets de stades privés ou semi-privés, tantôt d’affirmation de l’État et des métropoles dans l’organisation des grands événements sportifs. De quelle manière ces grands stades peuvent-ils participer de l’aménagement du territoire ? Un stade peut-il être un élément clé de la civilisation urbaine, un lieu de vie, d’identité et de patrimonialisation bien inséré dans la ville ?

... à retrouver à partir de : http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actus/index.htm

Deux études de cas sont par ailleurs développées : Geoffroy-Guichard à Saint-Etienne, un stade rénové sur fonds publics / OL Land à Lyon, un stade ex nihilo sur fonds privés (Stéphane Merle et Sylviane Tabarly) :

Au delà du rappel de ce derby rhônalpin, ce sont deux visions de l’aménagement sportif qui s’opposent, plus que deux projets sportifs. En effet, le contexte de marchandisation du football marque fortement les deux clubs mais ils s’inscrivent aujourd’hui dans la même tendance nationale de montée en puissance des acteurs privés. Le relatif affaiblissement des acteurs publics (collectivités locales marquées par leur endettement et/ou par leur prudence dans le financement du sport professionnel) et les limites de l’investissement de l’État dans l’organisation de l’Euro 2016 créent une situation commune d’opportunités mais les rapports public / privé sont très différents à Saint-Etienne et à Lyon..

... à retrouver à partir de : http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actus/index.htm

Cet article et ces études de cas sont transférables à d’autres situations et peuvent être exploités dans le cadre du nouveau programme pour la classe de première : "Comprendre les territoires de proximité" / "Aménager et développer le territoire français"

Vous êtes 3330 abonnés à cette lettre : merci pour votre intérêt et n’hésitez pas à relayer nos informations.

Cordialement à tous,

Sylviane Tabarly et Emmanuelle Boulineau, pour la section de géographie de l’ENS de Lyon, le 28 novembre 2011

École Normale Supérieure de Lyon / Section de Géographie
Direction générale de l’enseignement scolaire (Dgesco)
15 parvis René Descartes, BP 7000
69342 LYON cedex 07

Tel : (33) (0) 4 37 37 64 90 - sylviane.tabarly@ens-lyon.fr et geoconfluences@listes.ens-lyon.fr

Géoconfluences - http://geoconfluences.ens-lyon.fr/

Mur Facebook, "Géoconfluences, une géographie pour tous" (670 personnent aiment cette page) : http://goo.gl/uBhvc
Abonnement par fil RSS : http://www.facebook.com/feeds/page.php?id=178580135522255&format=rss20

L’École Normale Supérieure de Lyon : www.ens-lyon.eu

ÉduSCOL (Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche - Direction générale de l’enseignement scolaire (Dgesco) :
www.eduscol.education.fr/D0033/r_ens.htm

S’abonner ou se désabonner à la lettre d’information de Géoconfluences : http://geoconfluences.ens-lyon.fr/accueil/index.htm